Organisme Formateur agréé par Emploi-Québec - Agrément # 0057911

Le blogue de Solutions & Co.

Le blogue de Solutions & Co.

Réaliser ses objectifs - Aller au-delà des résolutions du nouvel an!

Réaliser ses objectifs - Aller au-delà des résolutions du nouvel an!

Le début d’année est le moment où plusieurs d’entre nous prenons du recul pour réfléchir à nos vies et à nos carrières et faisons des résolutions d’y apporter des changements pour le mieux. Nous faisons une liste de souhaits et nous nous promettons que cette année est la bonne. «Cette année, j’améliorerai mon équilibre travail – vie personnelle, je prendrai plus de responsabilités, j’obtiendrai une augmentation de salaire, je serai plus organisé, je développerai une nouvelle compétence…» Mais arrive le «Vendredi de l’échec» (le troisième vendredi du mois, où notre motivation est plus portée à diminuer) et nous commençons à recadrer nos résolutions. Elles deviennent des promesses un peu plus décontractées. En mars, elles deviennent des aspirations. En avril, ce sont de simples rêves… et cette année commence vraiment à ressembler à l’année dernière. Et vous n’êtes pas le seul : des recherches démontrent que seulement 8% des gens rejoignent leurs objectifs (Université de Scranton 2014, «New Year Resolution Statistics», Journal of Clinical Psychology).

Fixer des objectifs est un concept plein de potentiel. Les athlètes de haut niveau, les professionnels ayant du succès et les gens qui réussissent dans une multitude de domaines se fixent des objectifs. Cela nous permet non seulement de prendre le contrôle sur notre vie, mais aussi d'établir un barème pour déterminer si nous sommes réellement sur la voie de la réussite. Ce n’est pas seulement une liste de souhaits, mais bien un processus qui nous permet de créer des recettes pour le succès!

Pour fixer des objectifs, on débute par une considération profonde de ce que nous désirons accomplir et on termine par investir nos énergies en les mettant concrètement à l’œuvre. Entre les deux, il y a des étapes bien définies qui nous permettent de formuler des objectifs qu’il nous est possible d’accomplir.

L’objectif n’est pas le travail accompli, mais bien les résultats anticipés lorsque le travail est terminé. Si vous êtes sérieux dans votre désir d’accomplir vos objectifs, assurez-vous d’obtenir les outils dont vous avez besoin pour faire de cette année, l’année où vos ambitions passent au-delà de simples possibilités à des résultats tangibles. Les conseils ci-dessous vous aideront à fixer des objectifs de façon efficace :

Fixez vos objectifs par écrit. Saviez-vous que moins de 3% des gens ont des objectifs écrits, et que de ceux-ci moins de 1% revisent et réécrivent leurs objectifs de façon régulière? À moins que votre objectif ne soit écrit, ce n’est qu’une simple aspiration. Lorsque vous vous commettez à quelque chose par écrit, vous le mettez en branle. Vous clarifiez ce que vous voulez et vous commencez à réfléchir à comment vous allez l’atteindre. L’acte physique d’écrire un objectif le rend réel et tangible. Cela le cristallise et lui donne plus de force.

Fixez des objectifs positifs. Écrivez chaque objectif comme un énoncé positif. La façon dont vous pensez à votre objectif influe sur votre probabilité de l’atteindre. Les objectifs négatifs ne sont pas émotionnellement attirants, ce qui rend la tâche plus difficile. Recadrez tout objectif négatif afin de le rendre positif; vous serez surpris de la différence que cela fait! Shawn Achor, auteur de The Happiness Advantage, affirme : « Lorsque le cerveau humain est positif, notre intelligence augmente, nous arrêtons de détourner les ressources qui mènent à l’anxiété. Notre créativité triple. La productivité augmente de 31%. La probabilité d’obtenir une promotion augmente de 40%. »

Soyez précis. Votre objectif doit être clair et bien défini. Les objectifs vagues ou généraux n’aident pas du tout puisqu’ils ne donnent pas suffisamment de direction. Rappelez-vous que vous avez besoin que les objectifs vous montrent la voie à suivre et qu’ils soient assez détaillés pour que vous compreniez bien ce que vous devez accomplir. Rendez vous la vie aussi facile que possible pour vous permettre de vous rendre là où vous voulez, en définissant clairement où vous voulez vous retrouver. 

Rendez-les mesurables. La seule façon de savoir si vous avez réalisé un objectif, c’est de le quantifier. Il faut inclure les montants précis, les dates limites, les délais et les pourcentages pour que vous puissiez calculer votre degré de réussite. Pour déterminer si votre objectif est mesurable, posez-vous les questions suivantes : Combien? Pour quand? Comment saurai-je que c’est accompli? Sans un moyen de mesurer la réussite, vous perdez l’opportunité de pouvoir célébrer lorsque vous savez avoir atteint votre objectif.

Fixez des objectifs intéressants. Fixez des objectifs qui vous motivent. La motivation est la clé de l’accomplissement. La société, la famille, les amis, les employeurs peuvent essayer de vous influencer sur les objectifs que vous vous fixez. Ceux-ci doivent être percutants pour vous, en ligne avec vos propres désirs et ambitions, et pertinents avec la direction que vous désirez prendre. Écrivez les motivations qui prouvent pourquoi c’est important pour vous et ce qui est en jeu. Cette étape est cruciale, puisque les études ont démontré que les gens étaient plus portés à réussir en modifiant leur comportement lorsqu’ils sont motivés de l’intérieur vs. l’extérieur. En gardant les objectifs alignés avec vos désirs, vous développez le focus et la motivation dont vous avez besoin pour avancer et faire ce que vous voulez.

Sortez de votre zone de confort. Un objectif devrait être un défi, mais ne devrait pas vous décourager avant de commencer. Un objectif peut être ambitieux et réaliste à la fois: vous seul pouvez décider du niveau d’accessibilité de celui-ci. Assurez-vous que chaque objectif représente une croissance substantielle. Les objectifs peu ambitieux sont ennuyants. Résistez à l’envie de vous fixer des objectifs trop faciles, cela ne contribuera pas à votre confiance en soi et affectera votre niveau de satisfaction. En établissant des objectifs réalistes et qui vous mettent au défi, vous atteindrez l’équilibre dont vous avez besoin. Arrêtez votre choix sur des buts qui vous forcent à aller plus loin et qui vous donneront de la satisfaction.

Établissez des priorités. Un vieux proverbe chinois dicte : « L’homme qui chasse deux lapins à la fois n’en attrape aucun. » Bien que vous ayez besoin de plus d’un objectif, il est mieux de se concentrer sur un nombre facile à gérer. Lorsque vous en avez plusieurs, donnez un ordre de priorité à chacun. Cela vous aide à éviter de vous sentir dépassé par tous les buts à atteindre, et vous aide à diriger votre attention vers les plus importants. Utilisez la loi de la « qualité avant la quantité ».

Élaborez un plan d’action. Cette étape est souvent oubliée dans le processus. Vous êtes si concentré sur le résultat que vous oubliez de planifier toutes les étapes nécessaires. En les écrivant, vous pouvez débuter et garder le momentum, surtout si votre objectif est grand et exigeant, ou à long terme. Ajoutez des aide-mémoire afin de vous garder sur la bonne voie et planifiez des moments pour réviser régulièrement votre plan.

Estimez une durée réaliste. Combien de fois une tâche ou un projet a-t-il pris plus de temps que prévu? Si vous n’estimez pas une durée nécessaire le plus près possible de la réalité, toute votre planification sera en faute et cela peut faire en sorte que vous abandonniez. Assurez-vous toujours de laisser du temps pour les erreurs, les délais et les imprévus.

Gardez-les bien en vue. Affichez vos objectifs dans des endroits visibles pour vous remémorer tous les jours ce que vous avez l’intention de faire. Mettez-les sur vos murs, sur votre calendrier, sur votre pupitre, sur votre ordinateur, sur votre miroir de salle de bain ou sur votre réfrigérateur comme aide-mémoire constant.

Révisez votre progrès. Cela prend du temps pour accomplir des objectifs. Et il arrive parfois d’avoir l’impression de ne pas faire beaucoup de progrès. Prenez note de ce que vous accomplissez sur une base régulière et mesurez votre progrès. Non seulement cela vous motivera pour poursuivre votre objectif, cela vous donnera l’opportunité d’analyser ce dont vous avez besoin pour avancer.

Appréciez l’échec. Parfois, peu importe l’effort investi, vous échouerez dans l’atteinte de vos objectifs. Toutefois, l’échec contient des leçons si vous avez le courage et la sagesse d’apprendre. Chaque fois que nous vivons un échec, nous apprenons sur nous-même et sur ce que nous avons à surmonter. Échouer dans l’atteinte d’objectifs ne signifie pas que vous avez échoué, mais plutôt que votre plan a échoué. Ne vous en faites pas, prenez simplement note de ce qui n’a pas fonctionné et réintégrez cet apprentissage dans le processus d’établir vos prochains objectifs.  

Vivre une vie sans se fixer d’objectifs est comme naviguer un bateau sans destination : vous pouvez finir quelque part où vous ne vouliez pas aller! C’est pourquoi il est si important de se fixer des objectifs afin d’atteindre nos rêves, ambitions et succès personnel.

Quels sont les objectifs que vous avez décidé de réaliser cette année? 

  4785 lectures
Mots-clés :
4785 lectures

Faire preuve d'assurance - c'est se faire confiance!

Faire preuve d'assurance - c'est se faire confiance!

L’assurance est la capacité de croire, de façon réaliste et ponctuelle, détenir les ressources nécessaires pour faire face aux situations avec aisance.  Éprouver de la confiance en soi vis-à-vis de ses aspirations et croire en ses propres moyens.

Faire preuve d’assurance est une habileté essentielle pour la réalisation de son plein potentiel et de sa progression professionnelle. Que ce soit leur sérénité, leur confiance, leur charisme, leur habileté d’hasarder des nouvelles expériences ou leur capacité de demeurer en contrôle lorsque les choses deviennent difficiles, les gens qui démontrent cette précieuse disposition d’esprit ont des qualités que tout le monde admire.

L’assurance est fondamentale pour nous ouvrir aux autres, construire un espace partagé, bâtir un projet commun… C’est elle qui nous permet d’aller de l’avant et de créer des liens. Sans l’assurance, il est difficile d’envisager des rapports de travail collaboratifs, le travail d’équipe et la cohésion de groupe.  Les gens sont attirés vers quelqu'un qui prend des initiatives, parle clairement, garde la tête haute; quelqu’un qui répond aux questions avec conviction, assume ses responsabilités et admet volontiers quand il ne connaît pas quelque chose. Et lorsqu’on en fait preuve, la capacité à influencer et à inspirer monte en flèche. Les gens qui se font confiance inspirent confiance aux autres: à leur auditoire, leurs pairs, leurs patrons, leurs clients et leurs amis. Et mériter la confiance des autres et faire preuve d’assurance dans les rapports interpersonnels sont les principaux moyens par lesquels une personne confiante trouve le succès... et le cercle vertueux continue.

Malheureusement, le contraire devient un cercle vicieux. Les gens qui manquent de confiance en eux réussissent difficilement. Après tout, les gens hésiteront à s’engager, à soutenir un projet ou encourager une idée présentée par quelqu’un qui est nerveux, qui tâtonne et qui hésite. Mais que faire si vous n'êtes pas naturellement confiant, ou si vous avez laissé vos insécurités prendre le contrôle? Ne vous inquiétez pas - l’assurance s’apprend et se bâtit! Et les résultats et bénéfices retirés en valent vraiment les efforts.

La confiance en soi est d'une importance vitale pour votre réussite. Sans elle, vous aurez du mal à vous épanouir professionnellement. Bien que certaines personnes semblent être nées avec une abondance de confiance en soi, ce n'est pas une prédisposition génétique, et il est parfaitement possible de la développer.

Deux habiletés principales contribuent à la confiance en soi: l'estime de soi et la compétence. La confiance en soi c’est le sentiment de sécurité qui résulte d’une évaluation positive de soi et de ses capacités: elle suppose un sentiment de valeur personnelle et un sentiment de compétence. L’individu qui a confiance en soi-même possède la certitude d’avoir ce qu’il faut pour réussir ce qu’il entreprend. Pour réussir, il faut d’abord croire qu’on en est capable.

Les gens qui démontrent de l’assurance pensent, ressentent et se comportent d'une manière qui contribue à leur succès. Ils voient les obstacles comme des défis à surmonter et récupèrent rapidement des revers. Ils savent qu'ils peuvent être encore plus s’ils essaient - et ils essaient, encore et encore avec courage et brio!

  3231 lectures
3231 lectures

Ce quotidien qui entrave notre efficacité

Ce quotidien qui entrave notre efficacité

Malgré votre volonté, vos efforts et votre engagement à être efficace, vous n’y arrivez tout simplement pas! Les jours se suivent et se ressemblent. Vous rentrez au bureau avec toutes vos bonnes intentions - «aujourd'hui je vais travailler sur...» - mais le téléphone sonne, les collègues vous interrompent, les urgences surviennent, les courriels rentrent sans répit! Et à la fin de la journée vous êtes épuisé, mais  vous n’avez rien fait de ce que vous aviez planifié. Vous vous sentez comme un hamster dans une roue  qui a couru sans cesse. À la fin de la journée, vous vous rendez compte que vous êtes demeuré sur place. Aucun sentiment d’accomplissement - quel effet décourageant!

Le principe de progression

Selon le Harvard Business Review (Mai 2011), afin de maintenir notre motivation et notre satisfaction au cours d'une journée de travail, il faut qu’on ait le sentiment de progresser dans un travail qui nous est significatif.

Plus les gens éprouvent ce sentiment d’accomplissement, plus ils sont susceptibles d'être efficaces - même lorsque le progrès est minime. Simplement avoir le sentiment de progresser peut faire toute la différence dans la façon dont ils se sentent à la fin de la journée et performent tout au long de leur quotidien.

Bref, le principe de progression dénote que si une personne est heureuse et satisfaite de ce qu’elle a accompli à la fin de la journée de travail, on peut parier qu’elle a progressé vers l’atteinte de ses objectifs. Si au contraire, elle termine la journée découragée et démotivée, c'est sans doute qu'elle a fait le hamster et a le sentiment qu'elle n'a pas progressé.

En faisant une analyse minutieuse de l’usage que vous faites de votre journée (activités qui composent une journée typique), vous vous rendrez compte que votre journée est remplie de tâches d’entretien et que vous n’y retrouvez pas assez de tâches de progrès.

Commençons par différencier les tâches d'entretien des tâches de progrès, et de comprendre l'impact qu'elles peuvent avoir sur notre efficacité.

Une tâche d'entretien est une tâche que vous avez à répéter constamment.  Elle n’a jamais de fin et une fois complétée, elle vous maintient dans la même position qu’avant;  elle vous permet tout simplement d’éviter de reculer. C’est quelque chose que vous devez faire même si cela ne vous permet aucune amélioration. Ce sont ces tâches quotidiennes qu’on se doit de faire pour effectuer notre travail:  vérifier nos courriels, retourner nos appels, préparer l’horaire, assister à une réunion, rédiger un rapport, etc… elles doivent être faites. Elles se répètent sans cesse.

Par ailleurs, une tâche de progrès est une tâche qui vous permet d’atteindre une position qui est fondamentalement meilleure que celle où vous vous trouvez.  Ce sont ces tâches qui ouvrent de nouvelles pistes, qui vous permettent de réaliser vos objectifs et qui vous amèneront à un prochain niveau.

Sachez différencier ce qu'est une tâche d’entretien et une tâche de progrès. Si elle vous permet de survivre, c’est une tâche d’entretien. Si elle vous rapproche de vos objectifs, c’est une tâche de progrès. Évidemment pour les différencier il faut connaître ses objectifs!  Car pour certaines personnes, analyser les problèmes, quantifier les échecs et les documenter seraient des tâches d’entretien. Mais, si un de vos objectifs est – tel que pour un spécialiste en informatique – d’éviter les problèmes récurrents et d'améliorer la performance des systèmes, ces tâches deviendraient des tâches de progrès!

Il en est de même pour les interruptions téléphoniques. Si elles grugent une grande partie de votre journée et vous empêchent de finaliser votre budget, elles sont des tâches d’entretien. Tandis que pour une réceptionniste, elles seraient des tâches de progrès!

Les tâches d'entretien semblent souvent urgentes tandis que les tâches de progrès sont habituellement très importantes. C'est connu, si les choses ne nous semblent pas urgentes, nous avons l’habitude de les remettre à plus tard.

Les tâches d’entretien vous permettent d’être productif et efficient. Tandis que les tâches de progrès vous permettent d’être performant et efficace!

Être efficace n'exige pas que vous soyez toujours occupé. Il s’agit plutôt d’être capable de progresser vers vos objectifs, sans laisser la journée se combler seulement par des tâches d'entretien.

Afin d’être efficace et d’avoir un sentiment d’accomplissement, vous aurez besoin d’équilibrer les tâches d'entretien et les tâches de progrès.

  1983 lectures
1983 lectures

Les générations en milieu de travail aujourd'hui

La main-d'œuvre d'aujourd'hui est plus diversifiée que jamais. Un aspect de cette diversité, parmi plusieurs autres, est l'âge des travailleurs. Plus de générations interagissent dans le même milieu de travail. Les travailleurs vivent plus longtemps et sont généralement en meilleure santé. Certains ont des préoccupations financières qui les maintiennent sur le marché du travail plus longtemps.

La réalité a changé. Il ne s’agit plus de savoir travailler avec des gens comme nous, mais plutôt d’être capable de travailler avec des gens différents de nous. Il n‘est plus réaliste de souhaiter travailler dans un environnement de travail homogène, il faut plutôt avoir la capacité de s’épanouir dans un milieu de travail hétérogène.

Qu'est ce qui définit une génération

Décrire une génération n'est pas chose évidente. Chaque individu a sa propre personnalité et, en tentant de dresser un profil qui convient à tout le monde, on risque d’obtenir un portrait-robot auquel personne ne ressemble exactement. Il vous faut donc prendre l'information avec diligence car, dans l'exercice de vos fonctions, vous devrez toujours savoir interagir avec des individus plutôt qu'avec des générations.

Les gens au sein d'une génération sont influencés par un grand nombre des mêmes tendances et événements, ils ont eu des expériences collectives à mesure qu'ils ont grandi et ont vieilli et ont donc des idéaux semblables. Ils ont été élevés différemment, parfois avec des valeurs et des visions du monde opposées à celles des générations précédentes, et ces différences influencent souvent la façon dont ils abordent le travail, les relations et la vie en général.

Chaque génération veut de nouveaux symboles, des nouvelles personnes, des nouveaux noms. Ils veulent se séparer de leurs prédécesseurs.

Jim Morrison

Chaque génération se «rebelle» à un moment donné et elle le fait toujours de la même façon ... avec le vocabulaire, la musique, les vêtements et les coiffures. C’est la façon dont elle se «distingue» des générations précédentes.

Éventuellement, les gens abandonnent les formes les plus «visibles» de leur rébellion, afin de s’intégrer dans la société - mais ils ne renoncent pas complètement à leur système de valeurs, ils conservent certaines valeurs qu'ils jugent trop importantes pour être compromises. Ces «valeurs» ne sont pas négociables!

Chaque génération possède ses propres attitudes, comportements, attentes, habitudes et leviers de motivation. Si on ne reconnait pas l’existence de ces différences générationnelles, si celles-ci ne sont pas discutées et si on ne s’adapte pas à cette réalité, il en résultera des tensions négatives dans le milieu de travail.

Nous sommes tous en partie un produit de notre environnement. On peut aisément concevoir qu'une personne née au Japon ou en Inde aura développé une vision de la vie et du travail fort différente de celle des Nord-américains. Or, ce raisonnement s'applique également aux générations. En effet, l'environnement qui prévalait dans les années 1950 et 1960 est fort différent de celui des années 1990 ou 2000.

Conséquemment, des individus ayant vécu leur jeunesse au cours de ces deux époques différentes ne peuvent que développer des points de vue différents sur le monde qui les entoure et de la place que le travail doit prendre dans leur vie.

Comme dans tout autre aspect de la diversité, chaque génération doit respecter les autres et apprécier (ce qui est plus que tolérer) les différences. Chaque génération possède des valeurs que les autres générations peuvent apprendre et dont elles peuvent profiter afin de maintenir une convivialité.

En apprenant à comprendre les générations et à communiquer avec elles, on peut éliminer plusieurs malentendus et éviter des confrontations qui surviennent en milieu de travail.

Nous ne réalisons pas toujours les biais ou les préjugés que nous avons par rapport à nos collègues plus jeunes ou plus âgés, et pouvons ne pas comprendre comment nos comportements affectent les autres générations.

Nous pouvons apprendre à accepter nos différences et développer une appréciation de ce que chaque génération contribue à l'organisation.

Différentes générations travaillent ensemble et leurs rencontres entraînent souvent des frictions. Il devient important de gérer les différences entre les groupes afin que celles-ci se complètent au lieu d’entrer en conflit.

Plusieurs questions se posent au sujet des différences intergénérationnelles. Pour y répondre et élaborer des stratégies qui permettent d’ouvrir le dialogue, de surmonter ces différences et en tirer profit, il faut d’abord saisir leur nature et les comprendre. Un travail laborieux mais qui s’avère fécond… 

  2793 lectures
2793 lectures

L'adaptabilité

Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements. - Charles Darwin

L’adaptabilité c’est la capacité de gérer et d’ajuster ses comportements pour travailler efficacement à la lumière de l'information nouvelle, de l'évolution de la situation et/ou d'un contexte différent. C‘est savoir être flexible et avoir l’agilité de s’adapter aux circonstances, aux situations, aux exigences et aux priorités qui changent et évoluent. C’est de comprendre l’envergure et la pertinence des changements et d’appliquer les stratégies et solutions appropriées.

L'adaptabilité est la capacité de modifier une pensée, une attitude, un comportement ou une méthode de travail en fonction des personnes et des changements, pour mieux s’adapter aux environnements actuels et futurs;  la capacité de gérer des buts, des tâches et des données multiples en adhérant aux contraintes de temps, de ressources et de systèmes.

Le dictionnaire définit l’adaptabilité comme étant la «Capacité de s’adapter à des nouveaux milieux ou à de nouvelles situations». Si c'est une capacité, cela signifie qu'elle peut être enseignée et apprise. L'adaptabilité va au-delà d’être une compétence qu’on souhaite acquérir - selon la Harvard School of Business, «la capacité d'adaptation est le nouvel avantage concurrentiel pour les individus, et pour leurs organisations» et selon The Flux Report by Right Management, 91% des directeurs des ressources humaines pensent que d'ici 2018, les gens seront recrutés sur leur capacité à faire face au changement et à l'incertitude.

Adaptabilité = Flexibilité et agilité

L’adaptabilité combine la flexibilité et l’agilité. Être «Flex-Agile» se réfère d'une part, à la capacité de changer rapidement de parcours, comme un banc de poissons ou une volée d'oiseaux, de se transformer comme un papillon sortant de la chrysalide, d'évoluer comme un caméléon qui change de couleur, un serpent qui mue, ou un têtard qui se métamorphose en grenouille. D'autre part, être «Flex-Agile» se réfère à la capacité à résister aux turbulences, à rebondir, à survivre les orages et maintenir le cap, comme une étoile de mer qui se régénère un bras, un lézard dont la queue repousse , une tortue qui se retire dans sa coquille, un hérisson qui se replie en boule, ou un chameau qui emmagasine l'eau pour survivre dans des conditions arides. Les gens qui s’adaptent facilement sont flexibles dans leurs approches et agiles d’esprit.

La flexibilité est votre volonté de vous adapter.  C'est votre attitude.

La flexibilité est la prédisposition à accueillir les changements, plutôt que de les combattre. Les gens qui font preuve de flexibilité changent volontiers leurs idées ou leurs approches fondées sur de nouvelles informations ou des besoins changeants. Savoir adopter une approche flexible au travail et dans la vie augmentent nos chances d'atteindre le succès plutôt que de maintenir une perspective rigide ou une série de convictions. Les gens flexibles réagissent au changement sans rigidité; ils n'ont pas à «couler avec le bateau» parce qu'ils sont capables de changer d'avis lorsque les indices suggèrent que c’est ce qu'ils devraient faire. Ils sont ouverts et tolérants aux idées, orientations et moyens différents de faire les choses.

La flexibilité c’est :

  • Se faire confiance même dans l’adversité ;
  • Répondre au changement de manière positive ;
  • Être ouvert à des nouvelles idées ;
  • Faire face à des situations de travail incertains/imprévisibles ;
  • Respecter et considérer les choix et les besoins des autres.
L’agilité est votre capacité de vous adapter. C'est votre aptitude.

Un état d'esprit agile permet d'évaluer et d'ajuster les différents rôles, responsabilités et objectifs que nous avons chaque jour en changeant notre propre comportement ou nos styles relationnels en fonction de la situation ou de nos interlocuteurs. C’est la capacité de créer de nouveaux liens, de nouveaux attachements, à recevoir de nouvelles données et à modifier conséquemment notre comportement. Une agilité mentale de ce genre nous permet d'être plus efficace dans la détection et dans la résolution de problèmes – l’agilité d’esprit et l’innovation vont souvent main dans la main.

L'agilité implique d'être capable de s’entraîner à réinterpréter les situations et les circonstances fluides, inattendues ou inconnues. C’est l’aptitude à s’adapter aux situations nouvelles, à initier et à mettre en œuvre les changements à effectuer. 

L’agilité c’est : 

  • Surmonter les échecs, les obstacles et les ressources limitées ;
  • Apprendre de nouvelles tâches, technologies et procédures ;
  • Résoudre les problèmes de façon créative ;
  • Traiter avec les priorités et les conditions de travail changeantes.

Nous savons qu'il est maintenant plus important que jamais de faire preuve d’adaptabilité, avec beaucoup de débrouillardise et de créativité afin de répondre efficacement aux défis et de pouvoir saisir de nouvelles opportunités. Pourquoi? Parce que les choses changent maintenant à une vitesse et à un rythme plus rapide que jamais auparavant. Le changement est constant et inévitable, et la capacité de rebondir, réévaluer et s'adapter est devenue d’une importance cruciale.

 

  8085 lectures
8085 lectures

Les participants le disent…


« Vraiment une formation extraordinaire, et habituellement, je suis très critique! Tout le personnel devrait suivre cette formation, il y aurait un gain d’efficacité! »

Ville de Québec

Témoignages des participants

…et nos clients aussi!

« C’est avec un grand professionnalisme que l’entreprise a offert une formation attrayante et de qualité à nos employés. Nous sommes particulièrement satisfaits des résultats obtenus grâce à cette intervention et il nous fera plaisir de retravailler avec Solutions & Co. dans l’avenir. »

Xavier Aymé, Chef des opérations | Mercator Canada Inc.

Témoignages des clients

Prêt à passer à l’action?

Contactez-nous pour planifier votre formation

Contactez-nous par téléphone au 514 365-8397, par courriel au info@solutionsandco.com ou remplissez le formulaire ci-contre et nous communiquerons avec vous dans les plus brefs délais pour discuter de votre projet de formation.

;