Organisme Formateur agréé par Emploi-Québec - Agrément # 0057911

Le blogue de Solutions & Co.

Le blogue de Solutions & Co.

Open Office Environment: How to Make it Work

There is an ongoing debate about the pros and cons of open offices. Some research indicates they are a playground for collaboration, innovation, creativity and camaraderie where ideas flow and problems get solved quickly. On the other hand, newer studies suggest that open offices are a distracting environment, detrimental to productivity and a source of stress, conflict, and turnover. More than ever people in open office environments seem to avoid one another, isolating themselves and using instant messaging or email to interact.

The open office environment began with good intentions, but it is full of distractions and can become a daytime nightmare. People talking while you are on the phone, noisy background when you need to focus, co-workers having loud conversations, people laughing, coughing, screaming, cell phones constantly chirping … Staying focused in a noisy open office is a real challenge.

As companies increasingly adopt an open layout, it is important to develop survival strategies in order to stay productive while avoiding tensions. Here are some suggestions:

Have a team talk

Have a conversation with your manager and your team about how you can all work optimally in an open office. Define together some “agreed-upon” rules and norms.  For example:

  • When one colleague is on the phone, the rest will speak with a low voice.
  • When the phone rings, the conversation stops.
  • Speakerphone conversations should be done in conference rooms.
  • Moving to a different environment when sharing and collaborating.
  • Establish a “earbud code” to signify the level of focus.
  • Use "Library Rules".

Have dedicated "Quiet" Space

Once in a while it’s good to get away to a quiet place within your workspace. Quiet rooms have grown so popular, some companies incorporate dedicated "Private work rooms" within their office layout. While empty conference rooms make for a great quiet space, they are not always available.  Investigate and identify private spaces in your office where you can isolate yourself, to be alone and silent, somewhere you can think and focus free of distraction.

Have a dedicated "Collaboration" Space

When it’s time to collaborate or brainstorm, moving to a different environment can help shift gears. Delegate a larger central “community” table where conversation and ideas can flow freely. And encourage co-workers to go there when chatter amongst neighboring desks begins.

Create a “Virtual Wall”

Use signs and signals —If you frequently require uninterrupted periods of time with which to complete your work, consider making some kind of sign or signal that serve as a visual cue to your colleagues that you’re not to be disturbed unless it’s absolutely necessary.

Purchase a set of noise-canceling headphones – for those times when you are working on something that requires concentration. You can listen to white noise or classical music or whatever it is that helps you feel and perform at your best. The best sounds for concentration are natural and unpredictable. Ambient electronic music tends to work well at blocking out noise yet it doesn’t create a distraction.

Use a common code for headphones – Earphones serve as a visual cue to your colleagues so they do not bother you unless absolutely necessary. Have a common "code" that symbolizes the unavailability.

Example:

  • Two earpieces mean "Leave me alone. I'm focusing. "
  • Only one earpiece means "Ask before interrupting me. "
  • Without earphones means "You can interrupt me"

 Reserve a “Do Not Disturb” block of time

Trying to get things done and simultaneously be available for others imposes a heavy “cognitive load”. To counteract this, set aside a block of time every day when you’re not to be disturbed so you can concentrate on your work without distraction and focus on your top priorities. You can go to the "Quiet" space or put on your headphones. You can collaborate with and help colleagues during the rest of the day.

Be green

Well-placed plants have proven effective in reducing noise levels in an open office setting. The larger the plant, the bigger the impact - not to mention the appeasing benefits and overall impact on air quality.

Raise the issue with tact

When the “agreed-upon” rules and norms are not followed don’t suffer in silence, but don’t snap by screaming “Can you just shut up” either, try a gentle:

  • “Can you take it down a notch please? "
  • "Please keep it down. I know you probably don't realize it, but it's really distracting."
  • "I’m having trouble concentrating while you are talking. I’d be so grateful if you could take the conversation down the hall."

.. most of the time, people don’t realize how loud they’re being, and they'll probably appreciate a gentle reminder. Do it with a smile, and in just about every occasion, no one will get offended. Be direct and diplomatic, but never attack someone personally.

Encourage a compromise

This doesn’t have to be an all-or-nothing proposition. If you have tried these suggestions but haven’t gotten the results you were hoping for, you don’t need to hand over your resignation letter. It might be time to start a conversation with your manager about finding a happy medium.  A solution that can improve your productivity while still being part of the team. Maybe doing some of the work remotely, having flexible hours to come in earlier or staying later, or simply moving desks. Finding an alternative might be a challenge, but it’s not impossible.

  134 lectures
134 lectures

Comment survivre à un environnement de travail à aire ouverte

Il y a actuellement un débat sur le pour et le contre des espaces de travail partagés. Selon certaines études, ils sont un terrain de jeu propices à la collaboration, à l’innovation, à la créativité et la camaraderie, où les idées affluent et les problèmes se résolvent rapidement. D’autres études plus récentes suggèrent que ces espaces de travail à aire ouverte représenteraient non seulement une source de déconcentration, au détriment de la productivité, mais également une source de stress, de conflit et de roulement important du personnel. Plus que jamais, les employés travaillant dans ces bureaux semblent s’éviter les uns les autres, s’isoler et utiliser la messagerie instantanée ou les courriels pour communiquer.

L’intention était bonne au départ, mais l’espace de travail à aire ouverte est plein de distractions et peut devenir un cauchemar quotidien. Les personnes qui parlent lorsque vous êtes au téléphone, un bruit de fond constant quand votre attention est requise, des collègues qui parlent fort, des personnes qui rient, qui toussent, qui crient, des téléphones cellulaires qui sonnent ou bipent sans cesse… Rester concentré dans un espace de travail bruyant est un vrai défi.

Les entreprises adoptent de plus en plus souvent un espace de travail à aire ouverte ; il est donc important de développer des stratégies de survie pour rester productif tout en évitant les tensions. Voici quelques suggestions :

Ayez une discussion d’équipe

Ayez une conversation avec votre superviseur et votre équipe sur la façon dont vous pouvez travailler de façon optimale dans un espace à aire ouverte. Convenez ensemble des règles et normes. Par exemple :

  • Quand un collègue est au téléphone, les autres parleront à voix basse.
  • Quand le téléphone sonne, la conversation devrait s’arrêter automatiquement.
  • Les conversations téléphoniques sur haut-parleur devront avoir lieu dans les salles de conférence.
  • Déplacez-vous vers un autre espace pour collaborer ou partager.
  • Établissez un « code » avec votre casque d’écoute ou vos écouteurs, pour signifier votre disponibilité.
  • Utilisez le règlement de bibliothèque.

Dédiez un espace « calme »

Une fois de temps en temps, il est bon de s’échapper dans une espace calme au sein même de votre bureau. Ces espaces tranquilles sont devenus si populaires que certaines entreprises intègrent dans leurs locaux des « salles de travail privées ». En effet, même si les salles de conférence offrent d’excellents espaces tranquilles, elles ne sont pas toujours disponibles. Au bureau, cherchez et identifiez les espaces privés dans lesquels vous pouvez vous isoler, être seul et silencieux, un endroit où vous pouvez réfléchir et vous concentrer sans aucune distraction.

Dédiez un espace « collaboration »

Lorsque vient le temps de la collaboration ou du remue-méninge, un changement de cadre peut aider.  Disposez une grande table centrale “communautaire”, autour de laquelle les conversations et les idées ont libre cours.  Encouragez vos collègues à aller dans cette salle lorsque les discussions autour des bureaux à cloison commencent.

Créez un « mur virtuel »

Utilisez des signes et signaux – si vous avez fréquemment besoin de périodes de temps de travail sans interruption, vous devriez établir un signal pouvant servir d’indice visuel à vos collègues et signifiant que vous ne devez pas être interrompu sauf en cas de nécessité absolue.

Achetez un casque d’écoute à réduction du bruit – pour les moments où vous travaillez sur quelque chose qui requiert de la concentration. Vous pouvez écouter du bruit blanc, de la musique classique ou quoi que ce soit qui vous aide à vous sentir au mieux et accomplir votre travail. Les sons les plus appropriés pour la concentration sont des bruits de la nature et des bandes sonores inconnues. La musique d’ambiance électronique semble fonctionner pour bloquer les bruits extérieurs sans pour autant créer une distraction.

Utilisez un code commun pour les casques d'écoute – Les écouteurs servent de repère visuel à vos collègues pour qu’ils ne vous dérangent pas sauf si cela est absolument nécessaire. Ayez un « code » commun qui symbolise la non-disponibilité.

Exemple :

  • Deux oreillettes signifient « Laissez-moi tranquille. Je me concentre. »
  • Une oreillette seulement signifie « Demandez avant de m'interrompre. »
  • Sans écouteurs signifie « Tu peux m’interrompre »

 

Réservez un bloc de temps « ne pas déranger »

Essayer de faire avancer les choses tout en restant disponible pour les autres implique une lourde « charge cognitive ». Pour contrecarrer cet aspect, réservez chaque jour un bloc de temps pendant lequel vous ne devrez pas être dérangé, afin de vous consacrer à votre travail sans distraction et vous concentrer sur vos priorités. Vous pouvez aller dans l’espace « calme » ou mettre votre casque d’écoute. Le reste de la journée, vous pouvez collaborer avec vos collègues ou les aider.

Utilisez du « vert »

Il est prouvé que certaines plantes vertes bien placées réduisent le niveau de bruit dans un espace à aire ouverte. Plus grande est la plante plus son impact sur le bruit ambiant sera important – cela sans même mentionner les effets bénéfiques d’apaisement et sur la qualité de l’air.

Soulevez le problème avec tact

Lorsque les règles ou normes établies ne sont pas respectées, inutile de souffrir en silence mais ne vous emportez pas pour autant en criant « Pouvez-vous enfin vous taire? ». Essayez de demander gentiment :

  • « Pourriez-vous baisser d’un ton s’il vous plait? »
  • « S’il vous plait, faites un peu moins de bruit. Je sais que vous ne réalisez probablement pas mais c’est vraiment gênant ».
  • « J’ai du mal à me concentrer pendant que vous parlez. J’apprécierais vraiment si vous pouviez aller discuter un peu plus loin ».

… La plupart du temps, les gens ne réalisent pas à quel point ils parlent fort, ils apprécieront donc probablement un rappel aimable. Faites-le avec un sourire et c’est presque certain que personne ne se sentira offensé. Soyez direct et diplomatique, mais n’attaquez jamais personnellement.

Encouragez le compromis

Ces propositions ne sont pas obligatoirement à considérer comme un « tout ou rien ». Si vous avez essayé ces suggestions mais n’en avez tiré aucun résultat satisfaisant, vous n’êtes pas obligé de rédiger votre lettre de démission. Ce serait peut-être, le cas échéant, l’occasion d’initier une conversation avec votre gestionnaire afin de trouver un juste milieu. Une solution qui vous permette d’améliorer votre productivité tout en restant partie intégrante de l’équipe. Pourquoi ne pas faire une partie du travail à distance, avoir des heures de travail flexibles, arriver plus tôt ou partir plus tard, ou encore changer de bureau ? Trouver une alternative peut s’avérer un défi mais n’est pas impossible.

  377 lectures
377 lectures

Les participants le disent…


« Vraiment une formation extraordinaire, et habituellement, je suis très critique! Tout le personnel devrait suivre cette formation, il y aurait un gain d’efficacité! »

Ville de Québec

Témoignages des participants

…et nos clients aussi!

« C’est avec un grand professionnalisme que l’entreprise a offert une formation attrayante et de qualité à nos employés. Nous sommes particulièrement satisfaits des résultats obtenus grâce à cette intervention et il nous fera plaisir de retravailler avec Solutions & Co. dans l’avenir. »

Xavier Aymé, Chef des opérations | Mercator Canada Inc.

Témoignages des clients

Prêt à passer à l’action?

Contactez-nous pour planifier votre formation

Contactez-nous par téléphone au 514 365-8397, par courriel au info@solutionsandco.com ou remplissez le formulaire ci-contre et nous communiquerons avec vous dans les plus brefs délais pour discuter de votre projet de formation.

Form by ChronoForms - ChronoEngine.com