Organisme Formateur agréé par Emploi-Québec - Agrément # 0057911

Le blogue de Solutions & Co.

Le blogue de Solutions & Co.

MENTAL IMAGERY: THE PSYCHOLOGY OF PERFORMANCE

The next two articles are dedicated to mental imagery. This first article focuses on explaining this science-based technique, how it contributes to performance, and how it can help develop emotional intelligence for use in learning and integrating soft skills within our professional environment.

What is mental imagery?

Mental imagery is the act of representing sensory states mentally, which can include visual, auditory, olfactory, taste, and proprioceptive states, among others. It is a mental training technique that productive people use to prepare for action, repeating and training their thoughts, feelings and behaviours in order to optimize their performance and well-being.

It is used effectively in many areas, including by those working in sports psychology, psychotherapists, psychologists and remedial teachers. In psychiatry, mental imagery is used in cognitive-behavioural therapies, particularly for post-traumatic stress disorder (PTSD) and social phobia. In the field of sport, mental imagery is a very effective method used by elite athletes as part of their mental preparation to accomplish very specific goals. In therapeutics, teaching, or personal development, mental imagery is used to induce physical, cognitive, or behavioural changes.

There are many reasons to use mental imagery:

  • To psychologically prepare for a future situation
  • To achieve a specific goal
  • To anticipate a possible future stress
  • To adapt or master difficult situations
  • To improve the healing process
  • To calm and control stress.
  • To change or improve a behaviour
  • To optimize or develop certain skills
  • Etc.

Supported by scientific evidence

When we physically learn to do something, the brain changes. Mental imagery is a cognitive process that stimulates the same brain areas involved in the unconscious planning and execution of movements and activates neuronal and behavioural responses similar to actual experience. Neural connections are strengthened, connections are added or removed, and new cells are formed.

Mental imagery is a scientifically proven technique that maximizes the brain’s potential through images. Through the use of brain imaging techniques, such as PET-Scans with radiotracers and functional MRIs (fMRI), it has been shown that the same regions of the brain are activated when we experience a real-life situation as during an exercise in mental imagery, and that the regions related to retinotopy (peripheral vision and/or central vision) are stimulated and reflect the same neuronal model found during the movement’s execution.

Imaging affects more than the muscles, producing cardiovascular and respiratory responses. By vividly imagining tomorrow's stressful meeting, your heart rate increases and your breathing becomes short and shallow, as in real life. This functional equivalence extends to the neural activity that occurs when you see, hear, and smell things in visual, auditory, and olfactory imagery. The same neural process activated when you perceive things with your senses is recreated when you vividly imagine them.

In short, the brain does not recognize the difference between what it really experiences and what it imagines. This is a gray area from which we can benefit!

Improving emotional intelligence

Although mental imagery is frequently used to improve physical performance, it can also help improve activities that include a cognitive and emotional component, such as emotion and stress management or speaking in public.

Our work environments present us with constant constraints, such as angry clients, unpleasant colleagues, demanding superiors, goals to be achieved, recurring problems, and performance requirements, so it is easy to feel overworked, overwhelmed and to have a "short fuse". Whatever our roles, we sometimes find ourselves in difficult situations that lead to an outpouring of emotions.

It is in our best interests to master our emotions. Athletes regulate their emotions before competitions to help them perform better, and soldiers regulate their emotions before going to battle to avoid emotional collapses.

Mental imagery is an excellent technique for regaining control and balancing and reinforcing our emotional stamina. Taking a step back from our emotions and watching them as a detached observer changes the way the brain processes feelings.

Brain imaging studies show that this practice reduces activity in a highly emotional area of the brain, while stimulating an area linked to controlling your physical response to stress - a mental recoil that says, "What’s really happening here? How can I respond?” In other words, you are aware of your emotions rather than expressing them.

Mental imagery conditions our brain, making it more likely to act according to mental representation, resulting in true learning and development of this imagined skill. If you have prepared for this situation, you can simply take the appropriate action you have previously developed and practiced.

 In this article I wanted to make this science-based technique credible and explain how it helps with performance, be it physical or emotional. Start exploring it, and in the next article we will be able to focus on the process and steps required to incorporate it into your professional toolbox as a regular practice. See you soon!

  88 lectures
88 lectures

L’IMAGERIE MENTALE : LA PSYCHOLOGIE DE LA PERFORMANCE

Les prochains deux articles sont dédiés à l’imagerie mentale. Ce premier article se concentre sur l’explication de cette technique issue de la science, comment elle contribue à la performance et comment elle peut développer l’intelligence émotionnelle afin de l’utiliser dans l’apprentissage et l’intégration des « Soft Skills », les compétences relationnelles, dans notre milieu professionnel.

Qu’est-ce que l’imagerie mentale

L’imagerie mentale est l’acte de se représenter mentalement des états sensoriels, ceux-ci pouvant être de différentes dimensions (visuelle, auditive, olfactive, gustative, proprioceptive, etc.). Elle est une technique d’entraînement mental que les gens performants utilisent pour se préparer à l’action, répétant et entraînant leurs pensées, leurs sentiments et leurs comportements dans le but d'optimiser les performances et le bien-être.

Elle est utilisée efficacement dans plusieurs domaines, notamment par les intervenants en psychologie du sport, les psychothérapeutes, les psychologues et les orthopédagogues. En psychiatrie, l’imagerie mentale est utilisée dans les thérapies cognitivo-comportementales, notamment dans le SSPT (syndrome de stress post-traumatique) de et la phobie sociale. Dans le domaine du sport, l’imagerie mentale est une méthode très efficace qui est utilisée par les sportifs élites dans le cadre d’une préparation mentale en vue d’atteindre des objectifs très précis. En thérapeutique, en enseignement ou en développement personnel, on se sert de l’imagerie mentale pour provoquer des changements soient-ils physiques, cognitifs ou comportementaux.

Le recourt à l’imagerie mentale peut avoir plusieurs objectifs:

  • Se préparer psychologiquement à une situation à venir
  • Atteindre un objectif spécifique
  • Anticiper un stress futur possible
  • S’adapter ou maîtriser des situations difficiles
  • Favoriser le processus de guérison
  • Apaiser et contrôler le stress.
  • Modifier ou améliorer un comportement
  • Optimiser ou développer certaines habiletés ou compétences personnelles
  • Etc.…

Preuves scientifiques à l’appui

Lorsque nous apprenons physiquement à faire quelque chose, le cerveau change. L’imagerie mentale est un processus cognitif qui stimule les mêmes zones cérébrales impliquées dans la planification et l'exécution inconsciente des mouvements et active des réponses neuronales et comportementales similaires à l'expérience réelle. Les connexions neuronales sont renforcées, des connexions sont ajoutées ou supprimées et de nouvelles cellules sont formées.

L’imagerie mentale est une technique éprouvée scientifiquement qui permet de maximiser le potentiel du cerveau au moyen d’images. À travers l'utilisation des techniques d'imagerie cérébrale, tels que les PET‐Scan avec radiotraceur ainsi que les IRM fonctionnelle (IRMf), on a pu démontrer que les mêmes régions du cerveau sont activées lorsque nous vivons une situation réelle que lors d’un exercice d’imagerie mentale et que les régions relatives à la rétinotopie (vision périphérique et/ou vision centrale) sont stimulées et reflètent le même modèle neuronal trouvé lors de l'exécution du mouvement.

L'imagerie affecte plus que les muscles, produisant des réponses cardiovasculaires et respiratoires. En imaginant la réunion stressante de demain votre fréquence cardiaque augmente et votre respiration devient courte et superficielle, comme dans la vraie vie. Cette équivalence fonctionnelle s'étend à l'activité neuronale qui se produit lorsque vous voyez, entendez et sentez des choses dans l'imagerie visuelle, auditive et olfactive. Le même processus neuronal qui est activé lorsque vous percevez des choses avec vos sens est recréé lorsque vous les imaginez.

Bref, le cerveau ne reconnait pas la différence entre ce qu’il vit réellement et ce qu’il imagine vivement. Une zone grise dont on a tout avantage à tirer profit!

Développer l’intelligence émotionnelle

Bien qu'elle soit fréquemment utilisée pour améliorer les performances physiques, les activités qui incluent une composante cognitive et émotionnelle, telles que la gestion des émotions et du stress ou parler en public, peuvent être améliorées avec l’imagerie mentale.

Nos milieux de travail nous présentent des contraintes constantes, telles des clients en colère, des collègues désagréables, des supérieurs exigeants, des objectifs à atteindre, des problèmes récurrents, et les exigences de performance, de sorte qu'il peut être facile de se sentir dépassé, débordé et avoir la "mèche courte". Quel que soit notre rôle nous nous retrouvons parfois dans des situations difficiles qui engendrent un déversement d’émotions.

Nous avons tout avantage à maitriser nos émotions. Les athlètes régulent leurs émotions avant les compétitions afin de les aider à mieux « performer », et les soldats régulent leurs émotions avant d'aller au combat pour éviter les effondrements émotionnels.

L’imagerie mentale est une excellente technique pour reprendre le contrôle, trouver un équilibre et renforcer notre endurance émotionnelle. Prendre du recul vis-à-vis de ses émotions et les regarder en tant qu’observateur détaché change la façon dont le cerveau traite les sentiments.

Les études d'imagerie cérébrale démontrent que cette pratique réduit l'activité dans un secteur hautement émotionnel du cerveau, tout en stimulant une zone liée au contrôle de votre réponse physique au stress - une prise de recul mentale qui dit: « Tiens, que se passe-t-il réellement ici? Quels sont mes choix d’actions? ».  En d'autres termes, vous constatez vos émotions plutôt que de les subir.

L’imagerie mentale conditionne notre cerveau le rendant plus susceptible d’agir conformément à la représentation mentale, ce qui entraîne un véritable apprentissage et le développement de cette compétence imaginée. Si vous vous êtes préparé à ladite situation, vous pourrez tout simplement passer à l’action appropriée préalablement élaborée et pratiquée.

 Dans cet article j’ai souhaité crédibiliser cette technique issue de la science et expliquer comment elle contribue à la performance soit-elle physique ou émotionnelle. Commencez à l’explorer et lors du prochain article nous pourrons nous attarder sur le processus et les étapes afin de l’intégrer comme pratique régulière dans votre coffre à outil professionnel.  À bientôt!

  162 lectures
162 lectures

Trucs & Astuces #355 - Réparez vos vitres brisées

Dans le domaine policier, il existe une théorie dite "de la vitre brisée", selon laquelle nous sommes influencés par notre environnement. Ainsi, si dans un quartier on constate des délits mineurs comme des graffitis ou du vandalisme et que ceux-ci ne sont pas corrigés, les habitants de ce quartier auront plus tendance à enfreindre des lois plus importantes. Mais si l'on remédie à ces infractions mineures, alors les gens commenceront à mieux se comporter.

Cette hypothèse s'applique également à votre travail. Il y a des petits indicateurs de désordre qui soulèvent en nous le sentiment que les choses sont hors de contrôle.

Même si le déclic est simplement une pile de projets sur notre bureau, cela déclenche des sentiments plus intenses - culpabilité, défaite ou impression d'inefficacité.

Votre vitre brisée est peut-être un bureau encombré, une boîte courriels pleine de messages non traités, ou encore une pile de documents non classés. Quelle qu'elle soit, elle sape vos objectifs car elle vous donne une impression de chaos.

Réparer une vitre brisée, en revanche, est libérateur. La tâche prend une charge symbolique. Vous ne faites pas que classer des courriels que vous êtes supposé classer - c'est comme si vous faisiez le premier pas de tous les pas que vous êtes supposé faire.

Les choses que nous négligeons - ou décidons de ne pas faire - infuencent nos perspectives et leurs résultats. Alors trouvez votre vitre brisée et allez la réparer!

  297 lectures
297 lectures

Tips & Co. #340 - Do you need to change job – or just a good night’s sleep?

When we are tired, we are less equipped to handle life. Getting too little sleep can affect our emotional control and regulation capacities, as well as our ability to think a few steps ahead.

According to William Killgore, PhD, professor of psychiatry and psychology, and medical imaging at the University of Arizona, just one off-night can compromise your ability to "tap the brakes on the emotional centers of your brain".

That leaves you prone to overreacting in situations (bad or good). You’re more inclined to feel frustrated, hurt and oversensitive, or you may feel anxious and out of it.

When you are tired, every interaction may seem a little worse and this can chip away at your happiness.

So, before you quit your job, or worst, stay at a job you think you hate, try to significantly improve your sleep, and see if you wake up a newer, saner, brighter person.

  469 lectures
469 lectures

Trucs & Astuces #340 - Avez-vous besoin de changer de travail - ou avez-vous juste besoin d'une bonne nuit de sommeil ?

Lorsque nous sommes fatigués, nous sommes moins bien équipés pour faire face à la vie. Manquer de sommeil peut affecter nos aptitudes à contrôler et réguler nos émotions, ainsi que notre capacité à réfléchir de façon proactive.

Selon William Killgore, PhD, professeur en psychiatrie, psychologie et imagerie médicale à l'Université de l'Arizona, une simple mauvaise nuit peut compromettre votre capacité à «mettre les freins sur le centre émotionnel de votre cerveau».

Cela vous rend susceptible de sur-réagir (en bien ou en mal) dans certaines situations. Vous êtes plus enclin à vous sentir frustré, blessé et hypersensible, ou encore anxieux ou dépassé.

Lorsque vous êtes fatigué, chaque interaction peut paraître pire qu'elle n'est vraiment et miner votre bonheur.

Alors, avant de démissioner ou, pire, rester dans un travail que vous pensez détester, essayez d'améliorer de façon significative votre sommeil et voyez si vous vous réveillez en étant une nouvelle personne, plus en forme et plus allumée.

  417 lectures
417 lectures

Les participants le disent…


« Vraiment une formation extraordinaire, et habituellement, je suis très critique! Tout le personnel devrait suivre cette formation, il y aurait un gain d’efficacité! »

Ville de Québec

Témoignages des participants

…et nos clients aussi!

« C’est avec un grand professionnalisme que l’entreprise a offert une formation attrayante et de qualité à nos employés. Nous sommes particulièrement satisfaits des résultats obtenus grâce à cette intervention et il nous fera plaisir de retravailler avec Solutions & Co. dans l’avenir. »

Xavier Aymé, Chef des opérations | Mercator Canada Inc.

Témoignages des clients

Prêt à passer à l’action?

Contactez-nous pour planifier votre formation

Contactez-nous par téléphone au 514 365-8397, par courriel au info@solutionsandco.com ou remplissez le formulaire ci-contre et nous communiquerons avec vous dans les plus brefs délais pour discuter de votre projet de formation.

Form by ChronoForms - ChronoEngine.com